Développement instrumental et méthodologique des profileurs de vent

Depuis de nombreuses années, des développements autour des profileurs de vent s’effectuent sur le site de Lannemezan, pour améliorer leur capabilité d’observation de la dynamique de la troposphère, et extraire le maximum d’information de la mesure effectuée.

  • UHF (Ultra High Frequency)

C’est notamment lors d’un contrat entre le LA (équipe ANTEE) et le Département d’Etudes et de Recherches d’EDF (CEREA), et en collaboration avec Degréane-Horizon, que des développements ont été effectués sur un radar profileur de vent UHF (Ultra High Frequency). Celui-ci a dans ce cadre fonctionné en continu entre 1996 et 2006 sur le site (sauf lors des 5 campagnes de terrain qui l’ont mobilisé à l’extérieur). L’objectif était de qualifier l’instrument et d’améliorer ses performances, à des fins de surveillance des centrales nucléaires. Ces travaux ont permis une amélioration des capacités d’observation du profileur UHF près du sol (premières mesures du vent à une centaine de m), et de la restitution de paramètres turbulents (mise au point d’algorithmes de traitement spécifiques pour l’étude de la couche limite atmosphérique). Ce savoir-faire acquis est largement utilisé et sollicité pour le déploiement, le suivi et l’exploitation de profileurs de vent non seulement en métropole (Paris, Toulouse, Clermont-Ferrand), mais également à la Réunion, en Corée et dans plusieurs pays d’Afrique, et lors de campagnes expérimentales.

Un développement algorithmique est maintenant en cours pour extraire le profil d’humidité de l’air à partir des mesures de réflectivité faites par les profileurs de vent UHF et VHF. Dans un mode spécifique, le profileur UHF peut également donner accès à la répartition verticale des précipitations et à la restitution de l’énergie cinétique des gouttes de pluie. Ces développements sont importants dans le cadre de la préparation de la campagne expérimentale HYMEX en Méditerranée, et du SOERE ROSEA pour la surveillance de l’eau atmosphérique.

Le LA possède maintenant son propre radar UHF installé au CRA de Lannemezan en permanence, mais mobile pour les campagnes de mesures (comme MAP, ESCOMPTE, AMMA, HyMeX...).

  • VHF (Very High Frequency)

Le radar VHF du site de Lannemezan a été développé sur le site par le LA (équipe ANTEE), et est régulièrement sujet à des jouvences et des améliorations, à la fois d’un point de vue technique et d’un point de vue algorithmique. D’autres radars VHF ont été testés ponctuellement, comme un mini-VHF destiné à des observations en Antarctique, et un nouveau mini-VHF destiné au réseau de profileurs pour HyMeX. Dans le cas de ces tests, les radars UHF et VHF permanents servent de référence à l’instrument en cours de validation.