P2OA       Instruments       Données       Campagnes       Formation       Recherche       Publications   

Analyseur CO

Une mesure de la fraction molaire en monoxyde de carbone dans l’air ambiant est conduite en continu depuis 2004, notamment dans le cadre du Service d’Observation PAES de l’INSU de 2004 à 2015.

Elle repose sur une mesure de photométrie d’absorption dans l’infrarouge. Dans le cadre du programme MOZAIC (mesures aéroportées sur avions de lignes), trois améliorations majeures ont été apportées par le Laboratoire d’Aérologie aux analyseurs commerciaux de la gamme TEI 48CTL pour permettre la mesure à très bas niveaux de CO (Nédélec et al., Atmos. Chem. Phys., 3 (2003), 1551-1564) :

  • corrections automatiques périodiques (23 min) du zéro instrumental (tendant à dériver du fait de fluctuations internes de température),
  • utilisation d’un détecteur infrarouge régulé en température,
  • pressurisation de la cellule optique à 2,5 bar, réduisant le rapport signal/bruit de l’instrument d’un facteur deux environ.

L’incertitude standard combinée de la mesure (incluant tous les causes connues d’incertitude) est évaluée à 6,6 ppbv (Gheusi et al., Atmos. Res., 101 (2011), 640-665).

Le contrôle qualité de la mesure est effectué par l’Ecole des Mines de Douai (audits réguliers de la station et de l’instrument ; contrôle annuel des données). Les données validées contribuent aux bases de données internationales EBAS (EMEP) et WCDGG (GAW).

Dans la même rubrique :