P2OA       Instruments       Données       Campagnes       Formation       Recherche       Publications   

Pic du Midi (2877 m)

Etre accueilli sur le site P2OA du Pic du Midi
Le Pic du Midi vu depuis Lannemezan. Photo : Solène Derrien

Le Pic du Midi de Bigorre (PDM, 42.93642°N, 0.14260°E) culmine à 2877 m. Cette proéminence montagneuse est située très en avant de la chaîne Pyrénéenne et donc très proche de la plaine. Ceci en fait un site d’observation atmosphérique particulièrement intéressant, car très dégagé et exposé aux masses d’air atlantiques sans perturbation du continent européen.

Une étude de la représentativité de certaines stations de mesures européennes (Henne et al., 2010, voir figure ci-dessous) a classé le Pic du Midi dans la catégorie des sites les moins influencés par les émissions proches et régionales, et donc les plus représentatifs s’agissant de mesurer in situ la composition atmosphérique à l’échelle intercontinentale. Seules deux autres stations d’altitude dans les Alpes entrent dans la même catégorie (les autres étant toutes des stations côtières).

Figure tirée de l’étude de Henne et al. (Atmospheric Chemistry and Physics, 10, 3561–3581, 2010, Fig. 4) sur la représentativité à grande échelle de stations de mesures européennes, et les environnements qu’elles caractérisent.

La plateforme scientifique du Pic du Midi est accessible toute l’année par téléphérique depuis la station de La Mongie. L’infrastructure complète permet la présence permanente de personnels, tant dédiés à la logistique et l’accueil des touristes qu’aux activités scientifiques (aérologie et astronomie). Parmi ceux-ci, la présence d’au moins deux techniciens de l’OMP est assurée 365j/an et 24h/24. En interaction avec les responsables scientifiques des dispositifs expérimentaux, l’équipe technique de l’OMP au Pic du Midi est disponible pour assurer des interventions ou relevés réguliers, ainsi que des maintenances de premier niveau. En outre, l’infrastructure du Pic du Midi propose :

  • tous moyens courants de télécommunication (téléphone, réseau internet, etc.)
  • une importante puissance électrique (courant triphasé)
  • des espaces dédiés à l’activité scientifique, dont un à l’observation aérologique (tour « T55 ») avec des aménagements récents (prises d’air, etc.)
  • des logements destinés aux scientifiques et étudiants.

L’infrastructure logistique du Pic du Midi n’a aucun équivalent en France pour l’accueil d’expériences atmosphériques en haute altitude.